Sarkozy et la banlieue

Il fallait absolument que Nicolas Sarkozy fasse un saut en banlieue avant le premier tour. C’est fait, mais ça a failli ne pas se faire. Le vendredi 13 avril 2007, entre 18h30 et 19h30, il s’est rendu une heure à la cité Beauval dans la ville de Meaux pour y rencontrer des associations de jeunes. La rumeur de sa venue circulait depuis de nombreux jours, le canard enchainé avait même fait une brève dans son édition du 11 avril dernier.
Un mystérieux informateur se revendiquant être un membre déçu du QG de Nicolas Sarkozy a même envoyé un mail le 12 avril aux journaliste de La télé libre pour leur dire de se rendre là-bas à 15 heures, le vendredi 13, pour assister à la préparation. La venue de Nicolas Sarkozy étant programmée pour 17 heures. Il faut savoir que le candidat de l’UMP avait un meeting avec Jean-François Copé, dans cette même ville de Meaux à 18h30.
Nicolas Sarkozy désirait sans doute faire une visite, préparée par Rachida Dati, loin des caméras, tout dérapage pouvant entrainer des conséquences éléctorales difficiles à évaluer.
Mais c’était raté. Certains membres des associations invitées nous indiquait même vers 17 heures 30, que Nicolas Sarkozy avait décidé de faire marche arrière pour des raisons de sécurité et en raison de la présence de journalistes.
A 17 heures, l’AFP avait été avertie. Finalement, fasse à la pression des associations, notament celles de Karim Zéribi, le Président du Parlement des banlieues, et des conséquences d’une reculade, Nicolas Sarkozy est finalement arrivé, visiblement tendu, à 18h30.

Observons l'objectivité du traitement de l'information de la chaine "NSTV" (Nicolas Sarkozy TV) et comparons le au reportage de Latelelibre.
Merci à LaTeleLibre pour ce reportage réalisé par Allan Rothschild, Ludovic Tourte, Bruno Martin et Julie Lalande.
Retrouvez les vidéos originales intégrales : Latelelibre et NSTV

Aucun commentaire: