JF Coppé se fait son cinéma

Le ministre du Budget Jean-François Copé a justifié une partie de flipper "arrangée" pour les caméras dans un bar de Saint-Ouen, en expliquant qu'elle était destinée à "illustrer" la baisse de la taxe sur les jeux
Je pense que de temps en temps montrer par les images très concrètement les choses, c'est plutôt bien", s'est défendu jeudi 2 novembre le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé, épinglé par Le Canard enchaîné pour une partie de flipper qui s'est révélée un peu arrangée.
Le 16 octobre, le ministre délégué au Budget s'était fendu d'une partie de flipper devant photographes et caméras dans le bar "Chez Jeannot et Mari-Lou" à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) pour illustrer la décision du gouvernement de baisser la taxe sur les baby-foot, flippers, billards et autres jeux de fléchettes.
"Hé, Mari-Lou, tu me paies une partie, dis?!", avait notamment lancé Jean-François Copé à la propriétaire des lieux, selon l'hebdomadaire satirique.
Mais trois jours plus tard, le flipper avait disparu. "La vraie propriétaire du matos, une société de jeux du coin qui l'avait prêté juste pour l'opération Copé, est venue tout récupérer", affirme Le Canard enchaîné. Quant à Mari-Lou, "elle ne connaît pas ce M. Copé qui la tutoie".

Aucun commentaire: